Energie solaire thermodynamique : la construction de deux nouvelles centrales

Suite à un appel d’offres de l’Etat en juillet, deux projets de construction de centrales solaires thermodynamiques ont été retenus. Prévue pour fin 2014, voire début 2015, la mise en place de ces projets représente pour les producteurs d’énergie français une véritable opportunité de relancer les exportations.

Deux projets en matière de production d’énergie solaire, validés par l’Etat

En juillet dernier, l’Etat avait lancé un appel d’offres solaire, qui s’est conclu avec la décision de soutenir deux projets en matière de production d’énergie solaire thermodynamique. Ainsi, l’Etat va soutenir les démarches de commercialisation de l’énergie renouvelable provenant d’une centrale en Corse et d’une autre dans les Pyrénées-Orientales.

En Corse, Solar Euromed envisage de construire une centrale solaire thermodynamique de 12MW, en collaboration avec la Caisse des Dépôts et Akuo Energy. Capable de fournir l’énergie thermique à 10.000 foyers, cette centrale sera construite sur 47 hectares et nécessite un investissement d’approximativement 60 millions d’euros.

Dans les Pyrénées-Orientales, la CNIM a comme projet la construction d’une centrale de 9MW à Llo, sur 23 hectares. La concrétisation de ce projet est prévue pour 2015 et nécessite un investissement plus ou moins égal à celui de Corse. Roger Pujol, Directeur Général de la Division énergie solaire de la CNIM, estime ce coût comme compétitif par rapport à d’autres projets similaires.

La centrale solaire thermodynamique de Llo

Le projet de construction de la centrale de Llo repose sur le projet de Themis, un projet inauguré par EDF en 1983. Le projet de la centrale de Themis avait été abandonné pendant une trentaine d’années et repris récemment.

Quel est le fonctionnement d’une centrale thermodynamique ? Selon son principe de fonctionnement, les rayons de soleil sont captés par des miroirs et redirigés vers un circuit hydraulique, qui les transforme en électricité.

La particularité de la centrale de Llo repose sur le procédé des « miroirs de Fresnel ». Ce procédé prévoit l’installation des miroirs mobiles qui tournent en suivant les rayons de soleil. L’énergie solaire est transformée en vapeur et ensuite reconduite vers une turbine qui transforme les vapeurs en électricité.

Le procédé des « miroirs de Fresnel » est déjà utilisé par des centrales aux Etats-Unis, en Espagne et en Inde. En France, il avait déjà été testé par la mise en place d’un démonstrateur préindustriel de 100 kW, de fabrication 100% française. C’est pourquoi Roger Pujol estime que la centrale thermodynamique de Llo sera très compétitive au niveau international. Elle permettra de relancer l’exportation d’énergie solaire produite en France vers le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et subsaharienne et d’autres pays.

Post author

Laisser une réponse