Le meuble aux Manufactures de Beauvais, des Gobelins et de la Savonnerie

Le Mobilier national possède un ensemble unique de mobilier garni de tapisseries issues des Manufactures de Beauvais, des Gobelins et de la Savonnerie de la première moitié du XXème siècle, qui est l’un des fleurons de ses collections. C’est cette collection, Élégance et Modernité, qui sera exposée à Paris pour la première fois à la Galerie des Gobelins, du 5 mai au 26 juillet 2009.

L’exposition « Élégance et Modernité, Le meuble aux Manufactures de Beauvais, des Gobelins et de la Savonnerie (1908-1958), présente près de 250 pièces rassemblées autour de plusieurs thématiques :

• L’esprit XVIIIème des années 1910 : le salon de Chéret traduit une vision moderne qui est en même temps un hommage à François Boucher
• Sport et loisirs, la vie moderne : un art de vivre illustré avec délicatesse par Maurice Taquoy et Charles Dufresne
• Beauvais et les Gobelins, la réunion des talents : les contes de Perrault poétiquement illustrés par Veber
• Masquer / Montrer : écrans et paravents… un renouveau inattendu
• L’élégance française : un sommet de l’art du tissage avec les célèbres vues de Paris de Raoul Dufy allié au raffinement des bois d’André Groult
• Variétés : diverses sources d’inspiration allant de la saveur régionaliste (Georges Leroux) à la poésie universelle d’Odilon Redon
• Les nouveaux décors du Pouvoir : étonnant ensemble de sièges pour le Conseil des ministres mis en image par Gaudissart, commandes pour Marly et Rambouillet
• Mode et tapisserie : ces créations en tapisserie élèvent l’accessoire de mode au rang d’oeuvre d’art : Paul Poiret, Raoul Dufy, André Groult, Marion Stoll…

Ce mobilier exceptionnel, initialement destiné aux résidences présidentielles et aux salons d’apparat des ambassades de France, offre un témoignage éblouissant d’un certain luxe à la française.

La diversité et la somptuosité de l’ensemble (sièges, paravents, écrans, sacs à main…) témoignent du succès de la collaboration des trois manufactures et de leur effort pour concilier l’art délicat de la tapisserie avec la modernité des formes créées par les meilleurs décorateurs français.

A l’époque les plus grands maîtres contemporains, les décorateurs, comme Raoul Dufy, Paul Vera, Odilon Redon ou André Groult, Louis Süe et André Mare, Charles Dufresne, Xavier Longobardi, Gilbert Poillerat ou André Arbus… sont sollicités.

Grâce à l’impulsion des artistes conjuguée à celle des trois manufactures, cet art si particulier de la tapisserie d’ameublement connaît un véritable âge d’or.

Illustration : Emile GAUDISSART et André FRÉCHET
Salle du Conseil de l’Elysée – fauteuils – 1933
© Isabelle Bideau / Mobilier national

Post author

Laisser une réponse