Réduire les couts de ses travaux : qu’en est-il du crédit d’impôt ?

Que vous effectuez des travaux dans le but d’améliorer l’esthétique de votre maison ou bien pour être éligible au crédit d’impôt, il est désormais possible d’en diminuer les couts. Plusieurs solutions peuvent s’offrir à vous. Commencez par vous renseigner sur les conditions d’obtention du crédit d’impôt pour la transition énergétique.

home reno calculator

Faire diminuer les dépenses des travaux de rénovation

Si vous avez opté pour le crédit immobilier afin de financer vos travaux, il est tout à fait naturel que vous cherchiez à obtenir des moyens de réduire vos mensualités ou vos charges. Pour cela, vous pouvez dans un premier temps vous renseigner sur les tendances des taux immobiliers pratiqués par les banques et voir s’il y a une tendance à la baisse. Si c’est le cas, vous avez l’opportunité de négocier et de faire baisser les mensualités que vous devez payer. Faites un tour rapide sur un site permettant de faire une simulation rachat de crédit immobilier et vous aurez des arguments pour négocier efficacement votre dossier auprès de votre banquier.

Par ailleurs, n’oubliez pas que selon la nature des travaux que vous envisagez d’effectuer, il vous est également possible de réduire leurs coûts. Cela est possible grâce au crédit d’impôt pour la transition énergétique, connu habituellement sous l’acronyme CITE. Comme son nom l’indique, ce crédit concerne les travaux de rénovation énergétique et s’adresse à votre résidence principale. Ce qui est intéressant avec ce crédit c’est le fait qu’il peut rembourser jusqu’à 30 % le cout des travaux que vous avez effectués dans le but d’améliorer l’efficacité énergétique de votre maison. Toutefois, ce crédit est plafonné à 8 000 euros si vous êtes célibataire ; et si vous vivez en couple, il vous sera accordé à hauteur de 16 000 euros ; tout ceci une période de 5 ans. Bien évidemment, il existe quelques conditions liées à l’obtention de ce crédit.

Tirer avantage du CITE

Pour être éligible au CITE, votre domicile fiscal doit être en France et l’habitation concernée par ces travaux doit être votre résidence principale. De plus, vous devez être soit propriétaire de ce logement, soit occupant à titre gratuit. Tenez également en compte que la date d’achèvement de votre bâtiment doit être au moins de 2 ans avant le début des travaux de rénovation énergétique. Il faut savoir qu’il existe des travaux qui sont éligibles aux CITE, tandis que d’autres ne le sont pas (des détails seront abordés un peu plus loin).

En ce qui concerne réglementation du CITE, les conditions d’obtention ont subi plusieurs modifications depuis sa mise en place. C’est surtout les changements des normes applicables sur les produits éligibles au CITE qui ne conviennent pas à tous les particuliers. En effet, du fait de ces fluctuations, il se pourrait qu’un matériel commandé pendant cette année, et qui apparemment peut bénéficier du financement du CITE, ne soit plus éligible lorsqu’il sera installé 12 mois plus tard. Voici une liste non exhaustive des travaux éligibles au CITE en 2017 :

  • Les travaux d’isolation
  • Les systèmes de chauffage performants
  • Le matériel de production d’énergie exploitant les énergies renouvelables
  • La mise en place d’un diagnostic de performance énergétique
  • Les équipements de recharge de voiture électrique
Post author

Laisser une réponse