Comment choisir le revêtement du toit ?

Les toitures plates ou à très faibles pentes nécessitent une attention particulière. Avec ce type de toiture, les bardeaux sont à éviter. En raison de leur fragilité aux infiltrations, elles demandent l’utilisation d’une couverture sans joints. Auparavant, ce type de toits n’a été recouvert que par l’asphalte et le gravier. Cependant, depuis une vingtaine d’années, le revêtement en membrane de bitume d’élastomère gagne du terrain.

Formé de deux membranes, ce type de revêtement a su séduire le cœur d’un grand nombre de personnes et occupe une part considérable du marché résidentiel. On peut également opter pour les membranes synthétiques monocouches, qui ont connu un grand succès, surtout dans le secteur commercial.

Le choix traditionnel

Depuis des années, quand on souhaite recouvrir un toit plat, on pense immédiatement à l’asphalte et au gravier. Ces derniers se composent de plusieurs couches de feutre bitumé pour assurer l’étanchéité du produit. Ce type de revêtement protège les biens et les occupants du rayonnement solaire. Par ailleurs, en ce qui concerne leur durée de vie, elle varie de 20 à 25 ans, tout dépend de la qualité du travail ainsi que de son entretien.

En ce qui concerne prix, il est à la portée de tous. Leur seul inconvénient, c’est l’installation qui n’est pas facile à gérer : bouilloire d’asphaltes bruyants, odeurs nauséabondes et vapeurs toxiques sont au programme. Ainsi, pour garantir un résultat satisfaisant, il vaut mieux contacter un couvreur toiture professionnel. C’est le meilleur choix pour réaliser les travaux dans les bonnes conditions.

La génération montante

Si autrefois, il n’y avait que les asphaltes et le gravier pour revêtir une toiture plate, aujourd’hui, on peut recouvrir son toit avec des membranes de bitume élastomère. En fait, il s’agit d’un produit livré en rouleaux, composé d’un système bicouche : une membrane de sous-couche et une de finition à surface granulée.

Ce mélange produit un revêtement résistant aux chocs, à la déchirure et aux rayons ultraviolets. La membrane de finition peut être posée au chaud. Point à souligner, la pose est plus propre et plus rapide que celle de l’asphalte et du gravier. La membrane peut également être posée à froid. Il suffit d’enlever la pellicule autoadhésive et les dérouler. Leur principal avantage, c’est que ce type de revêtement a une forte résistance aux chocs et une forte élasticité. En ce qui concerne la réparation, cela s’effectue facilement et rapidement. Un autre avantage, c’est son aspect incontournable.

Les couvertures synthétiques

Une autre option pour rénover une toiture est les couvertures synthétiques comme la membrane TPO (polyoléfines thermoplastiques), la membrane PVC (polyvinyle thermoplastique) et la membrane EPDM (un caoutchouc thermodurcissable). D’une manière générale, ce type de revêtement est le plus choisi pour enjoliver un bâtiment commercial. Ils ont l’avantage d’être légers, recyclables et faciles à installer.

En ce qui concerne le prix, il est moins abordable que le revêtement asphalte-gravier. Ce revêtement est également facile à entretenir et à réparer. Comme tout autre revêtement, il est toujours recommandé de contacter un couvreur Toiture pour la pose et bien évidemment, l’entretien. De plus, aujourd’hui, il existe un grand nombre de professionnels dans ce domaine. Pour trouver le meilleur, il est préférable de contacter plusieurs experts pour ensuite comparer leurs offres.

Post author

Laisser une réponse