Laurence Fort, Atelier Acanthes

Après avoir passé plus de 12 ans dans le domaine de la formation, Laurence Fort transforme sa passion pour le mobilier de style et devient tapissier d’ameublement en siège. Rencontre avec une passionnée.

Comment vous est venue l’envie de devenir tapissier d’ameublement  ?

J’ai toujours été passionnée par la création manuelle et les matières nobles telles que le bois, le tissu…
Mon goût prononcé pour la décoration d’intérieur m’a naturellement orientée vers la tapisserie d’ameublement, et tout particulièrement la garniture de sièges.

En quoi consiste exactement ce métier ?

Atelier Acanthes conçoit ses sièges dans le respect des techniques traditionnelles (sanglage, ressorts, crin, garnitures piquées, …). Je prends un soin tout particulier aux choix des tissus et des finitions en m’appuyant sur les meilleurs éditeurs et créateurs.
Un tapissier d’ameublement effectue un véritable métier d’art.
Il confectionne des sièges, les restaure ou les réinvente.
A partir d’une demande d’un client (particulier, professionnel, …), il fait en sorte de concrétiser un désir qui, la plupart du temps, demande à être mieux défini grâce à une écoute active et un apport en conseils très important.
Il doit être capable, à partir d’un simple échantillon de tissu ou d’une page de magazine, d’imaginer le résultat pour guider le client dans ses choix de couleurs, de textures…
Il réalise ses travaux très souvent manuellement et à l’ancienne, mais il a également recours à la machine.
C’est un travail très minutieux et artistique à la fois.

Pouvez-vous nous parler de votre Atelier Acanthes ?

Atelier Acanthes propose les prestations suivantes :

  • Réfection de sièges ayant « vécu » avec une attention particulière donnée au choix des tissus, des matériaux d’habillage et des éléments de décoration qui donneront une nouvelle personnalité à votre siège.
  • Créations originales et uniques à partir de carcasses neuves

L’esprit d’Atelier Acanthes se démarque des Tapissiers classiques en ayant une approche plus actuelle dans le choix des tissus et des  finitions, tout en respectant les étapes traditionnelles de ce métier d’art (garniture en crin,…). L’objectif principal étant de concevoir des sièges au look plus contemporain donc plus actuel, tout en conservant une âme traditionnelle.

Atelier Acanthes affiche clairement son état d’esprit en présentant des créations au look osé et coloré dans sa vitrine, au 15 rue Frémicourt – Paris 15ème.

Quel est votre type de clientèle ?

Les services d’Atelier Acanthes s’adressent aux entreprises et aux particuliers désireux de mettre en valeur leur mobilier dans un esprit novateur, créatif afin de représenter au mieux leur personnalité ou leur culture propre.

Selon vous, quelles sont les compétences nécessaires pour exercer le métier de tapissier d’ameublement ?

Ce métier demande patience et minutie, mais aussi des qualités manuelles, un esprit créatif, une sensibilité artistique et une bonne connaissance de l’histoire de l’art. Le tapissier doit pouvoir proposer à ses clients des créations contemporaines aussi bien que de la restauration à l’identique.
Un tapissier doit être passionné car c’est un métier difficile mais tellement valorisant !

Quelle est la réalisation dont vous êtes la plus fière ?

Toutes les réalisations qui ont été construites de bout en bout par mes soins, celles pour lesquelles le client m’a laissé carte blanche pour réaliser ou transformer un siège après avoir pris en compte ses goûts et la décoration de son intérieur : choix de la patine du bois, choix du tissu et de la finition afin de créer une harmonie avec les meubles et l’environnement intérieur du client, tout en respectant sa propre personnalité.

Avez vous ressenti, dans votre atelier, l’engouement des français pour la décoration de leur intérieur  ?

Aujourd’hui les clients attachent un soin tout particulier à leur intérieur et veulent une décoration qui leur ressemble. Sans forcément changer leur mobilier, les clients étant attachés à leurs objets ou sièges, préfèrent en modifier l’apparence et les moderniser.

Quelles sont vos priorités et objectifs pour les prochaines années ?

Continuer à faire ce métier avec passion et faire plaisir à mes clients.

Un petit mot pour conclure…

Tapissier d’ameublement est un métier, comme tous les métiers d’art, que l’on devrait davantage faire découvrir aux jeunes. Celui-ci existe depuis le XVIème siècle mais reste encore trop confidentiel et mal connu du public. Sa noblesse et sa créativité continueront malgré tout à traverser les siècles et l’industrialisation du mobilier.

L’Atelier Acanthes participe aux journées des métiers d’art.
L’atelier sera ouvert le vendredi 17 octobre en journée de 10h30 à 17h00 et le samedi 18 octobre de 15h00 à 19h00.

Post author

Laisser une réponse