Se lancer dans les investissements immobiliers à Fribourg

Fribourg est une ville suisse de 9,3 km2 pour plusieurs milliers d’habitants, où on parle plusieurs langues, dont l’allemand et le français. La convivialité et le calme y règnent tout le temps. C’est une ville où il faut bon vivre et où se lancer dans des investissements immobiliers peut être attractif.

Combien investir ?

Un appartement à Fribourg se vend plus vite qu’une maison selon les derniers sondages. Mais faire le bon choix dépend aussi des besoins et des objectifs de chaque investisseur. Pour un investissement locatif entre autres, ce peut être une bonne idée. Par contre, si vous avez envie d’un piétataire dans la région ou que vous avez une grande famille qui vous accompagnera pendant votre déménagement, vous aurez besoin d’une maison. Comme en France, la loi sur la construction et l’habitation suisse émettent des réserves quant à la taille d’un bien en fonction du nombre de personnes qui peuvent y habiter.

En tous les cas, le prix du m2 varie d’un quartier à un autre dans cette partie de la Suisse. En moyenne, vous aurez besoin de 1 000 euros par m2. Ce qui est moindre par rapport à la valeur du marché dans la capitale française.

La qualité du bien impacte également dans le devis total de votre investissement. Vous payerez moins cher en choisissant un bien avec des rénovations à faire. Mais attention, dans certains cas, ce genre de bâtis est une gouffre financière. L’importance des travaux à faire peut coûter deux fois plus que le prix du bien. C’est d’autant plus le cas si vous n’avez pas des bases de bricolage et que vous devez confier le chantier à un expert. Dans la mesure du possible, les experts recommandent les appartements clefs en main. Les agents immobiliers de la région peuvent vous aider dans les recherches.

Devenir propriétaire à Fribourg : qu’est-ce que cela implique ?

Acheter un appartement à Fribourg ouvre les portes à plusieurs droits et obligations. Notamment, vous serez soumis au droit fiscal du pays. Comme dans n’importe où dans le monde, l’accession à la propriété vous oblige à verser des taxes d’habitation et des impôts fonciers, voire des participations sur les revenus du bien si vous comptez le mettre en location. Par contre, sachez que vous ne serez soumis qu’aux participations sociales pour une propriété en Suisse. Vous n’avez pas à déclarer le bien en France.

Pour les investissements locatifs, en tant que propriétaire, vous avez quelques obligations à respecter. L’entretien du bien, ainsi que la réparation des éléments de l’appartement vous incombe. Sur le long terme, devenir propriétaire est plus cher. Ce qui n’empêche pas les particuliers de se lancer dans l’aventure. C’est d’autant plus vrai dans la mesure où le taux du crédit immobilier est encore assez bas actuellement. Accéder à la propriété permet d’assurer un meilleur avenir financier à son ménage. Par conséquent, un bien immobilier prend de la valeur avec l’âge. Sans compter qu’être propriétaire vous ouvre les portes à d’autres prestations bancaires telles que le prêt hypothécaire.

Post author

Laisser une réponse