Prix Liliane Bettencourt pour l’Intelligence de la Main

Le Prix Liliane Bettencourt pour l’Intelligence de la Main, attribué par la Fondation Bettencourt Schueller, a pour objectif la promotion de l’excellence du travail des artisans d’art. Par cet hommage, Liliane Bettencourt souhaite expressément récompenser les professionnels alliant la maîtrise exceptionnelle de leur savoir-faire à une recherche permanente de modernité et d’innovation capable de satisfaire les exigences les plus hautes de la création.

Depuis sa création en 1999, ce concours ouvert aux artisans professionnels a consacré chaque année un secteur d’activité différent : les métiers du bois et de la facture instrumentale, les métiers du verre, de la céramique, du cuir, de la pierre, des métaux précieux… En 2009, la Fondation Bettencourt Schueller a célébré 10 ans d’une intense activité au service du savoir-faire exceptionnel des artisans d’art.

Le Prix Liliane Bettencourt pour l’Intelligence de la Main sera remis le lundi 18 octobre 2010 lors d’une cérémonie organisée par la Fondation Bettencourt Schueller au musée du quai Branly. Cette année, la Fondation Bettencourt Schueller accorde une dotation exceptionnelle de 100 000 euros et amplifie son ambition et son action en remettant deux récompenses : Talents d’exception et Dialogues

Talents d’exception

Talents d’exception 2010 est attribué à Julian Schwarz, sculpteur et tailleur de bois, pour son oeuvre Bullnose.
Talents d’exception récompense la réalisation d’une œuvre d’une qualité esthétique résultant d’une parfaite maîtrise des techniques et savoir-faire du métier. Cette récompense est dotée de 50 000 euros.
Julian Schwarz travaille le bois depuis 38 ans. Son approche du métier, d’abord proche de l’ébénisterie, a lentement évolué vers la réalisation d’oeuvres sculpturales, à la facture plus « physique », des pièces uniques réalisées avec un savoir-faire époustouflant.
Bullnose est une urne taillée dans un seul bloc de chêne, dont la surface garde les traces d’outils tranchants (gouges, ciseaux…), ni poncée, ni polie, ni huilée.

Dialogues

Dialogues 2010 est attribué à Claude Aïello, céramiste, et Mathieu Lehanneur, designer, pour L’Âge du Monde – Jarre démographique.
Dialogues est né de la volonté de la Fondation de récompenser, pour la première fois, la collaboration exemplaire entre le tour de main de l’artisan et l’imaginaire d’un créateur d’un autre horizon.
Cette récompense est dotée de 50 000 euros, attribués à parts égales, soit 25 000 euros chacun.
Claude Aïello est issu d’une famille de potiers depuis 3 générations. Il exerce aujourd’hui sa profession d’artisan céramiste depuis 36 ans et collabore avec des designers depuis 1998. Sa connaissance des techniques de la terre, du tournage, des émaux, de la cuisson des pièces en fait un artisan hors pair.
Mathieu Lehanneur a 36 ans et exerce son métier depuis 9 années seulement. Il a fondé en 2001 son propre studio de design et d’architecture intérieure et travaille à des créations qui mêlent technologies de pointe et éléments naturels. Il développe ainsi des projets de design exploratoire dans le monde pharmaceutique, biologique ou astrophysique.
L’Âge du Monde – Jarre démographique est une modélisation en 3 dimensions de la pyramide des âges de chaque pays, réalisée en argile noir émaillé. Chaque jarre comprend 100 strates, pour une visualisation de 100 ans, et a nécessité d’ajuster le procédé mis au point par Claude Aïello selon les pays.

 

Illustration :
Claude Aïello et Mathieu Lehanneur, L’Âge du Monde – Jarre démographique, argile émaillé noir, 70×60 cm, pièce produite par Issey Miyake Europe © Sophie Zénon pour la Fondation Bettencourt Schueller

Post author

Laisser une réponse